Menu

Tokyo Mirage Sessions #FE Encore s’illustre un peu plus

0 Comment

Le Japon retente un coup de pub pour donner le plus de chance possible à Tokyo Mirage Sessions #FE Encore.
Si de notre côté du globe le seul scandale que Nintendo a initié récemment concernait les récents Pokémon Épée et Bouclier avec entre autre la crise du Pokédex national (dont la furie semble s’être estompée), les joueurs japonais ont de leurs côtés eu à faire face à d’autres soucis. Effectivement, au pays du Soleil Levant, les joueurs qui convoitaient Tokyo Mirage Sessions #FE Encore, le portage Switch de l’étrange croisement entre Shin Megami Tensei et Fire Emblem sauce “idols”, ont rendu leur déception publique quand ils ont découvert que la version souche de ce portage était la version internationale. En gros, la version sur laquelle nous avons posé les mains à sa sortie sur la console morte-née avait été adoucie pour coller plus aux goûts et aux mœurs de nos sociétés occidentales en réduisant principalement nombre des grivoiseries à l’écran (comme le confirme la vidéo qui illustre très bien ce propos et que vous trouverez dans les sources ci-dessous).
Big N ne se laisse pas démonter et remet un peu de charbon dans la machine pour relancer les gamers nippons avec 2 nouveaux trailers, l’occasion pour nous de découvrir (ou de redécouvrir) ce qui nous attend dans ces portages. Le premier trailer constitue un rappel des règles de combat. On y découvre les do’s and don’ts du combattant dans ce jeu ainsi que les nouveautés en terme de gameplay. En effet, un certain nombre d’éléments inédits ont été ajouté afin de permettre des combats plus stratégiques et surprendre le joueur s’étant déjà frotté au jeu. On note entre autre les Performances, Ultra Performances et les Dual Arts (qui sont des attaques en duo comme vous vous doutez). On rappelle également dans la foulée que vous pourrez invoquer Maiko, Barry ou Tiki également afin d’infliger des dégâts supplémentaires à vos ennemis.
.IRPP_kangoo , .IRPP_kangoo .postImageUrl , .IRPP_kangoo .imgUrl , .IRPP_kangoo .centered-text-area { min-height: 100px; position: relative; } .IRPP_kangoo , .IRPP_kangoo:hover , .IRPP_kangoo:visited , .IRPP_kangoo:active { border:0!important; } .IRPP_kangoo { display: block; transition: background-color 250ms; webkit-transition: background-color 250ms; width: 100%; opacity: 1; transition: opacity 250ms; webkit-transition: opacity 250ms; background-color: #e6e6e6; } .IRPP_kangoo:active , .IRPP_kangoo:hover { opacity: 1; transition: opacity 250ms; webkit-transition: opacity 250ms; background-color: #e6e6e6; } .IRPP_kangoo .postImageUrl , .IRPP_kangoo .imgUrl { background-position: center; background-size: cover; float: left; margin: 0; padding: 0; } .IRPP_kangoo .postImageUrl { width: 30%; } .IRPP_kangoo .imgUrl { width: 100%; } .IRPP_kangoo .centered-text-area { float: right; width: 70%; padding:0; margin:0; } .IRPP_kangoo .centered-text { display: table; height: 100px; left: 0; top: 0; padding:0; margin:0; } .IRPP_kangoo .IRPP_kangoo-content { display: table-cell; margin: 0; padding: 0 10px 0 10px; position: relative; vertical-align: middle; width: 100%; } .IRPP_kangoo .ctaText { border-bottom: 0 solid #fff; color: #2C3E50; font-size: 13px; font-weight: bold; letter-spacing: .125em; margin: 0; padding: 0; text-decoration: underline; } .IRPP_kangoo .postTitle { color: #000000; font-size: 16px; font-weight: 600; margin: 0; padding: 0; } .IRPP_kangoo .ctaButton { background-color: #e6e6e6; margin-left: 10px; position: absolute; right: 0; top: 0; } .IRPP_kangoo:hover .imgUrl { -webkit-transform: scale(1.2); -moz-transform: scale(1.2); -o-transform: scale(1.2); -ms-transform: scale(1.2); transform: scale(1.2); } .IRPP_kangoo .imgUrl { -webkit-transition: -webkit-transform 0.4s ease-in-out; -moz-transition: -moz-transform 0.4s ease-in-out; -o-transition: -o-transform 0.4s ease-in-out; -ms-transition: -ms-transform 0.4s ease-in-out; transition: transform 0.4s ease-in-out; } .IRPP_kangoo:after { content: “”; display: block; clear: both; } À lire :Test Tokyo Mirage Sessions #FE
La seconde bande-annonce est plutôt une vidéo qui introduit le monde dans lequel prend place l’action et les thèmes abordés en jeu. Il constitue un moment parfait pour rappeler que Tokyo Mirage Sessions #FE Encore est un J-RPG reposant fortement sur les bases d’un Shin Megami Tensei (ou Persona pour ceux qui ne connaissent pas son modèle). Faute de Persona, nos protagonistes peuvent invoquer des mirages, des esprits combatifs venus de l’univers de Fire Emblem, avec lesquels ils combattent les obstacles se dressant entre eux et leurs rêves de succès en tant qu’artistes. Bien entendu, ce titre est l’illustration absolue de la japoniaiseries et ne ravira pas tout le monde (surtout si vous êtes allergiques à la japanimation et à ses codes alors soyez prévenus).
Tokyo Mirage Sessions #FE Encore est prévu pour une sortie en exclusivité sur Nintendo Switch le 17 janvier 2020. Nous sommes ravis de rappeler que les anglophobes qui ont fait l’impasse sur la version Wii U pourront se plonger dans cette version Switch localisée dans la langue de Molière.


Thursday January 01, 1970

L’article Tokyo Mirage Sessions #FE Encore s’illustre un peu plus rédigé par LD4K4 est issu de LightninGamer.


Thursday January 01, 1970

Tags: