Menu

The Behemoth annonce (enfin) son cinquième jeu !

0 Comment


The Behemoth invite à nouveau sur Terre les petits hommes verts… heu, jaunes, en fait.
The Behemoth est un studio indé un peu à part. Il n’est pas du genre à mitrailler des jeux faits à la va-vite tous les six mois, et aime à prendre son temps pour peaufiner ses petits joujoux avec amour. Trois choses peuvent, jusqu’à présent, caractériser l’ensemble de l’œuvre des Californiens : l’humour omniprésent, la patte graphique très cartoon coloré immédiatement reconnaissable, et la volonté de proposer à chaque nouveau jeu un style radicalement différent des précédents. Pour les profanes, petit tour du propriétaire avant de se pencher en détail sur la maigre, mais très réjouissante nouvelle émanant des développeurs.


Thursday January 01, 1970

Le premier jeu produit par The Behemoth s’intitule Alien Hominid, et c’est d’ailleurs celui qui nous intéressera en particulier aujourd’hui. Il date de 2004 dans sa version de base, est issu d’un jeu Flash du même nom transposé sur consoles et certains mini-jeux qu’il proposait sont sortis en version iOS en marge du jeu console. Il s’agit d’un run’n gun type Contra / Metal Slug dans lequel on incarne un petit alien armé d’un pistolet laser confronté à des hordes d’humains et autres créatures plus monstrueuses.
Le second jeu du studio est le grand Castle Crashers, de 2008. Cette fois, exit le run’n gun, place au beat’em up 2D déjanté, jouable en multi et doté d’une solide durée de vie. Un très digne héritier des Golden Axe et autres grosses pointures de la grande époque, l’humour en plus. C’est le jeu de The Behemoth dont les fans réclament le plus à cors et à cris une suite.
Troisième titre, nouveau changement d’orientation de gameplay : BattleBlock Theater (2013). Un jeu de plateformes comique en 2D se déroulant dans des stages plus ou moins vastes mais fermés, dans lequel l’accent est mis sur le multi avec tout un tas de modes pour affronter (ou aider) ses congénères joueurs.
Et quatrième de la liste, Pit People (2018), toujours aussi fun, mais arborant cette fois les atours d’un RPG de stratégie avec déplacements sur une grille d’hexagones et tout ce qui va avec le genre.


Thursday January 01, 1970

On en était donc là, à attendre patiemment des nouvelles du studio californien, et ce fut hier chose faite ! Alors ne vous emballez pas trop vite, hein, comme vous allez pouvoir le constater dans la vidéo fraîchement lancée concernant le cinquième jeu de The Behemoth, on n’y découvre rien de plus que le fait qu’il concernera Alien Hominid, qu’il sera probablement très orienté multi vue la foule de petits E.T. qu’on aperçoit dedans, et qu’il sera jouable à la PAX East (27 fev – 01 mar, Boston) et à l’EGX Rezzed (26 – 28 mar, Londres).
Alien Hominid Invasion, c’est son nom, sera selon les dires de ses concepteurs une façon de revisiter leur première œuvre, mais pas un remake ni un remaster. De nouvelles mécaniques de jeu seront implémentées, un nouveau gameplay, un nouvel axe de progression dans le jeu… Bref, tout ceci reste pour l’heure assez obscur, on se contentera donc de se réjouir du simple fait d’entendre parler à nouveau de The Behemoth avec un nouveau projet dans sa besace (qui semble s’éloigner, toutefois, de l’habitude qu’avait adoptée le studio de changer sans cesse de style vidéoludique, mais tant qu’on n’en saura pas plus, il ne reste qu’à gamberger). Bien entendu, aucune date de sortie envisagée, ni quelconque support évoqué.


Thursday January 01, 1970

.IRPP_kangoo , .IRPP_kangoo .postImageUrl , .IRPP_kangoo .imgUrl , .IRPP_kangoo .centered-text-area { min-height: 100px; position: relative; } .IRPP_kangoo , .IRPP_kangoo:hover , .IRPP_kangoo:visited , .IRPP_kangoo:active { border:0!important; } .IRPP_kangoo { display: block; transition: background-color 250ms; webkit-transition: background-color 250ms; width: 100%; opacity: 1; transition: opacity 250ms; webkit-transition: opacity 250ms; background-color: #e6e6e6; } .IRPP_kangoo:active , .IRPP_kangoo:hover { opacity: 1; transition: opacity 250ms; webkit-transition: opacity 250ms; background-color: #e6e6e6; } .IRPP_kangoo .postImageUrl , .IRPP_kangoo .imgUrl { background-position: center; background-size: cover; float: left; margin: 0; padding: 0; } .IRPP_kangoo .postImageUrl { width: 30%; } .IRPP_kangoo .imgUrl { width: 100%; } .IRPP_kangoo .centered-text-area { float: right; width: 70%; padding:0; margin:0; } .IRPP_kangoo .centered-text { display: table; height: 100px; left: 0; top: 0; padding:0; margin:0; } .IRPP_kangoo .IRPP_kangoo-content { display: table-cell; margin: 0; padding: 0 10px 0 10px; position: relative; vertical-align: middle; width: 100%; } .IRPP_kangoo .ctaText { border-bottom: 0 solid #fff; color: #2C3E50; font-size: 13px; font-weight: bold; letter-spacing: .125em; margin: 0; padding: 0; text-decoration: underline; } .IRPP_kangoo .postTitle { color: #000000; font-size: 16px; font-weight: 600; margin: 0; padding: 0; } .IRPP_kangoo .ctaButton { background-color: #e6e6e6; margin-left: 10px; position: absolute; right: 0; top: 0; } .IRPP_kangoo:hover .imgUrl { -webkit-transform: scale(1.2); -moz-transform: scale(1.2); -o-transform: scale(1.2); -ms-transform: scale(1.2); transform: scale(1.2); } .IRPP_kangoo .imgUrl { -webkit-transition: -webkit-transform 0.4s ease-in-out; -moz-transition: -moz-transform 0.4s ease-in-out; -o-transition: -o-transform 0.4s ease-in-out; -ms-transition: -ms-transform 0.4s ease-in-out; transition: transform 0.4s ease-in-out; } .IRPP_kangoo:after { content: “”; display: block; clear: both; } À lire :Remake – Ce tabou du cinéma qu’on applaudit en jeu vidéo
L’article The Behemoth annonce (enfin) son cinquième jeu ! rédigé par City est issu de New Game Plus.

Thẻ: