Menu

Pokémon GO – Des bêtes, des évolutions à l’échange et plus encore

0 Comment

Pokémon GO ajoute de nouvelles bestioles, des créatures régionales et les évolutions à l’échange.
Pokémon GO n’a pas encore commencé son événement du nouvel an chinois qu’il poursuit son évolution en 2020. Aujourd’hui, ce changement s’opère par l’ajout de créatures, aussi bien récurrentes que régionales, ainsi que par celui d’une fonction qui est apparue avec le combo Pokémon versions rouge, bleue et jaune (donc une fonction qui a quand même bientôt 24 ans, rien que ça) : les évolutions à l’échange. On fait le tour des nouveaux bestioles que vous allez pouvoir rencontrer/capturer/affronter dès aujourd’hui ainsi que celles à qui profitera cette nouvelle option d’évolution.
Commençons dans l’ordre avec les nouveaux Poké-monstres que vous allez pouvoir dès à présent croiser durant vos marches. Où que vous soyez, vous allez pouvoir rencontrer un certain nombre de créatures issues de la 5ème génération. Dans le lot, Nodulithe, Crabicoque, Tritonde, Statitik, Bargantua, Miamiasme ainsi que les insectes liés comme Carabing et Escargaume. Si cela constitue un nombre assez important de bestioles, d’autres allongent la liste grâce aux œufs. On pensera notamment à Venipatte qui squattera les œufs 2 km aux côtés de Crabicoque alors que Charpenti (disponible également en tant que boss de raid 1* comme son rival Machoc dans le temps), Arkeapti, Carapagos et Coupenotte trouveront leur maturité dans les œufs 10 km. Notez par ailleurs que la majorité des Pokémon trouvables dans la nature et cités plus haut pourront sortir d’œuf 5 km.
.IRPP_kangoo , .IRPP_kangoo .postImageUrl , .IRPP_kangoo .imgUrl , .IRPP_kangoo .centered-text-area { min-height: 100px; position: relative; } .IRPP_kangoo , .IRPP_kangoo:hover , .IRPP_kangoo:visited , .IRPP_kangoo:active { border:0!important; } .IRPP_kangoo { display: block; transition: background-color 250ms; webkit-transition: background-color 250ms; width: 100%; opacity: 1; transition: opacity 250ms; webkit-transition: opacity 250ms; background-color: #e6e6e6; } .IRPP_kangoo:active , .IRPP_kangoo:hover { opacity: 1; transition: opacity 250ms; webkit-transition: opacity 250ms; background-color: #e6e6e6; } .IRPP_kangoo .postImageUrl , .IRPP_kangoo .imgUrl { background-position: center; background-size: cover; float: left; margin: 0; padding: 0; } .IRPP_kangoo .postImageUrl { width: 30%; } .IRPP_kangoo .imgUrl { width: 100%; } .IRPP_kangoo .centered-text-area { float: right; width: 70%; padding:0; margin:0; } .IRPP_kangoo .centered-text { display: table; height: 100px; left: 0; top: 0; padding:0; margin:0; } .IRPP_kangoo .IRPP_kangoo-content { display: table-cell; margin: 0; padding: 0 10px 0 10px; position: relative; vertical-align: middle; width: 100%; } .IRPP_kangoo .ctaText { border-bottom: 0 solid #fff; color: #2C3E50; font-size: 13px; font-weight: bold; letter-spacing: .125em; margin: 0; padding: 0; text-decoration: underline; } .IRPP_kangoo .postTitle { color: #000000; font-size: 16px; font-weight: 600; margin: 0; padding: 0; } .IRPP_kangoo .ctaButton { background-color: #e6e6e6; margin-left: 10px; position: absolute; right: 0; top: 0; } .IRPP_kangoo:hover .imgUrl { -webkit-transform: scale(1.2); -moz-transform: scale(1.2); -o-transform: scale(1.2); -ms-transform: scale(1.2); transform: scale(1.2); } .IRPP_kangoo .imgUrl { -webkit-transition: -webkit-transform 0.4s ease-in-out; -moz-transition: -moz-transform 0.4s ease-in-out; -o-transition: -o-transform 0.4s ease-in-out; -ms-transition: -ms-transform 0.4s ease-in-out; transition: transform 0.4s ease-in-out; } .IRPP_kangoo:after { content: “”; display: block; clear: both; } À lire :Pokémon GO – Tiplouf star de la Communauté en janvier
Maintenant, le tour des créatures régionales ! Si vous avez le loisir de vivre (ou de partir en vacances) dans l’une des régions suivantes, il vous sera possible de mettre la main sur diverses créatures. Effectivement, si dans notre contrée on pourra croiser des Karaclée (que nous partageons d’ailleurs avec l’Asie), les américains du nord, du sud ainsi que les africains pourront capturer des Judokrak, tandis que Maracachi fera le bonheur des habitants de l’Amérique centrale. Petit plus, si vous vivez en Égypte ou en Grèce, Cryptéro vous rendra peut-être visite. Enfin, il est important de signaler que si nous pourrons attraper des Bargantua de partout, ses 2 formes se partagent le monde comme c’est le cas pour la famille Sancoki/Tritosor. Dans l’hémisphère ouest, nous croiserons sa forme rouge alors que les résidents de l’hémisphère est croiseront sa variante bleue.
Pour finir, nous parlions en introduction de l’arrivée des évolutions par échange et voici tout ce qu’il faut savoir. Marre de devoir capturer 70 fois afin d’obtenir le nombre de bonbons nécessaires pour faire évoluer votre monstre ? Bonne nouvelle ! Avec ce style d’échange, pas besoin. Comme dans le jeu original, il suffit de l’échanger ! Les Pokémon concernés sont d’ailleurs les mêmes que dans la version originale (à la différence des Pokémon qui évoluent en portant un objet comme Onix ou Ramoloss par exemple). Ainsi, Ouvrifier, Géolithe, Carabing et Escargaume pourront prendre leurs formes ultimes de cette manière. Et pour ceux des générations précédentes ? Eh bien, c’est aussi le cas. Machopeur, Spectrum, Gravalanch et Kadabra peuvent maintenant évoluer de cette manière !
Voilà, le tour est dorénavant fait ! Qu’en pensez-vous ? Accueillez-vous ces nouveautés à bras ouverts ? N’hésitez pas à partager votre avis et espoirs pour la suite de Pokémon GO dans les commentaires !
L’article Pokémon GO – Des bêtes, des évolutions à l’échange et plus encore rédigé par LD4K4 est issu de New Game Plus.


Thursday January 01, 1970

Tags: