Menu

G.I. Joe: War on Cobra – Back to the 80’s

0 Comment


G.I. Joe: War on Cobra, a real american hero !
“A real american hero”, c’était un des slogans de la série G.I. Joe, un slogan qui parle de lui-même quant au contenu de la chose. Mais G.I. Joe, ce n’est pas d’hier, alors avant de causer de ce qui nous intéresse aujourd’hui, à savoir le jeu G.I. Joe: War on Cobra, fraîchement sorti sur appareils iOS et Android pour la modique somme de rien du tout, il serait de bon aloi de replacer un peu le contexte pour ceux qui l’auraient oublié et surtout pour ceux trop jeunes pour l’avoir connu.


Thursday January 01, 1970

Dans les années 60, tandis que les petites filles se délectaient de jouer à la poupée avec leurs Barbie, il fallait bien trouver l’équivalent pour les garçons, et quoi de mieux que de la guerre et des bonhommes tout musculeux dégoulinant de patriotisme pour satisfaire les instincts belliqueux de ces chères petites têtes blondes ? C’est ainsi que fut lancée à cette époque la gamme de figurines G.I. Joe, un large éventail de soldats divers et variés ainsi que leurs ennemis tout aussi nombreux, le gang de Cobra.


Thursday January 01, 1970

G.I. Joe fait partie des précurseurs d’une mode qui s’est largement développée au fil des années 80, à savoir celle de créer un dessin animé pour faire vendre des jouets (Les Maîtres de l’Univers, MASK, les exemples de licences ayant emboîté le pas aux soldats est infinie). Ainsi, dans les années 80 naissait la première série animée G.I. Joe, qui contribuera à mettre en action ces personnages fictifs afin que les petits garçons aient envie de reproduire ce qu’ils voyaient à l’écran en achetant leurs “bonhommes” et en laissant parler leur imagination. Votre Serviteur fait partie de ces petits garçons.


Thursday January 01, 1970

Pour faire court, la licence a par la suite connu plusieurs nouvelles séries, apportant chacune de nouveaux personnages, et deux films live ont même récemment été tournés, en 2009 et 2013. Niveau jeu vidéo, ce n’est pas l’abondance ; on retiendra surtout l’adaptation du premier film live sur les machines du moment, assez médiocre, ainsi que deux jeux NES quant à eux très sympathiques. On en arrive donc à la nouvelle itération vidéoludique : G.I. Joe: War on Cobra.
Les appareils mobiles nous surprennent souvent en déterrant des IP du passé qu’on ne s’attendait plus à jamais revoir, c’est pourquoi cette apparition soudaine d’un jeu G.I. Joe est une surprise sans en être une. Ce dernier adopte un style qui colle parfaitement à l’esprit de la série, à savoir : de la guerre stratégique. Du bourrinage réfléchi. Entendez par là que le but va souvent être de tout péter, mais si vous le faites sans un minimum de réflexion tactique, vous risquez de rapidement vous retrouver à manger les pissenlits par la racine.

G.I. Joe: War on Cobra vous permet de choisir l’un des deux camps, ce qui aura une incidence sur le gameplay du fait que l’un et l’autre n’utilisent pas le même matériel ni les mêmes façons de guerroyer. Une fois votre allégeance déterminée, vous voici placé au coeur d’un jeu tactique plutôt bien fichu et assez clair pour les débutants de ce genre, dans lequel vous allez tour à tour devoir assaillir les bases de votre ennemi et défendre vos propres positions contre ses assauts, avec tout ce que cela implique de création d’engins de guerre, d’infrastructures pour les ressources, d’armées, de véhicules… Tout ceci est très bien ficelé et bien expliqué lors de la phase de tuto initiale.
Une fois les bases apprises, vous voilà lancé dans le grand bain, et vous retrouverez en cours de route la plupart des personnages emblématiques de la série, le jeu s’adresserait donc en priorité à ceux qui se souviennent de G.I. Joe avec nostalgie, les autres n’y trouveront qu’un jeu de tactique certes très efficace, mais loin d’être unique en son genre. Sachez également qu’outre la campagne solo au cours de laquelle vous aurez sans doute à coeur d’obtenir 3 étoiles à chaque stage, il vous sera proposé des défis PvP lors d’événements dédiés histoire de montrer au monde qui a la plus grosse… force de frappe.
Notez que le jeu étant free-to-play, bien entendu, il va vous falloir apprendre, soit la générosité, soit la patience pour progresser.

L’article G.I. Joe: War on Cobra – Back to the 80’s rédigé par City est issu de New Game Plus.

Tags: