Menu

Epic Games Store, un pas de géant pour les développeurs !

0 Comment


Epic Games Store voit le jour avec des avantages faramineux pour les petits studios de développement.
Epic Games, le studio de développement responsable du mastodonte Fortnite, a décidé de réutiliser leur trésorerie (rendue massive grâce à la réussite commerciale du jeu) pour lancer une nouvelle plateforme de vente, le Epic Games Store. Avec une annonce ultra détaillée sur le site de leur Unreal Engine, votre cher auteur va se faire un plaisir de décortiquer tout ça pour vous.
.IRPP_button , .IRPP_button .postImageUrl , .IRPP_button .centered-text-area { min-height: 86px; position: relative; } .IRPP_button , .IRPP_button:hover , .IRPP_button:visited , .IRPP_button:active { border:0!important; } .IRPP_button { display: block; transition: background-color 250ms; webkit-transition: background-color 250ms; width: 100%; opacity: 1; transition: opacity 250ms; webkit-transition: opacity 250ms; background-color: #FFFFFF; box-shadow: 0 1px 2px rgba(0, 0, 0, 0.17); -moz-box-shadow: 0 1px 2px rgba(0, 0, 0, 0.17); -o-box-shadow: 0 1px 2px rgba(0, 0, 0, 0.17); -webkit-box-shadow: 0 1px 2px rgba(0, 0, 0, 0.17); } .IRPP_button:active , .IRPP_button:hover { opacity: 1; transition: opacity 250ms; webkit-transition: opacity 250ms; } .IRPP_button .postImageUrl { background-position: center; background-size: cover; float: right; margin: 0; padding: 0; width: 30%; } .IRPP_button .centered-text-area { float: left; width: 70%; padding:0; margin:0; } .IRPP_button .ctaText { border-bottom: 0 solid #fff; color: #FFFFFF; font-size: 13px; font-weight: bold; letter-spacing: .125em; margin: 0; padding: 0; } .IRPP_button .postTitle { color: #2980B9; font-size: 16px; font-weight: 600; margin: 0; padding: 0; width: 100%; } .IRPP_button .ctaButton { background: #3498DB; color: #FFFFFF; border: none; border-radius: 3px; box-shadow: none; font-size: 14px; font-weight: bold; line-height: 26px; margin: 18px 14px 18px 14px; moz-border-radius: 3px; padding: 12px 0; text-align: center; text-decoration: none; text-shadow: none; webkit-border-radius: 3px; width: 80px; position: absolute; } .IRPP_button:hover .ctaButton { background: #2980B9; } .IRPP_button .centered-text { display: table; height: 86px; padding:0; margin:0; padding-left: 108px!important; top: 0; } .IRPP_button .IRPP_button-content { display: table-cell; margin: 0; padding: 0; padding-right: 10px; position: relative; vertical-align: middle; width: 100%; } .IRPP_button:after { content: “”; display: block; clear: both; } À lireFortnite explose le cap des 200 millions de joueurs<div class="postImageUrl" style="background-image:url(
Vous ne le savez peut-être pas si vous n’avez jamais voulu proposer un jeu en vente sur Steam, mais pouvoir mettre en avant son produit sur la plateforme représente rarement une mince affaire. D’abord il faut que votre jeu soit admis, pour se faire, deux solutions.
L’ancien système de greenlight, qui a souffert d’une inspection peu scrupuleuse des produits, ce qui a abouti à un massacre du gage de qualité que fournissait la plateforme jadis.
Ou alors, vous pouvez avoir recours à des méthodes plus conventionnelles, en engageant une discussion directement avec la compagnie, discussion qui peut déjà demander un certain budget en frais judiciaires et administratifs.
.IRPP_button , .IRPP_button .postImageUrl , .IRPP_button .centered-text-area { min-height: 86px; position: relative; } .IRPP_button , .IRPP_button:hover , .IRPP_button:visited , .IRPP_button:active { border:0!important; } .IRPP_button { display: block; transition: background-color 250ms; webkit-transition: background-color 250ms; width: 100%; opacity: 1; transition: opacity 250ms; webkit-transition: opacity 250ms; background-color: #FFFFFF; box-shadow: 0 1px 2px rgba(0, 0, 0, 0.17); -moz-box-shadow: 0 1px 2px rgba(0, 0, 0, 0.17); -o-box-shadow: 0 1px 2px rgba(0, 0, 0, 0.17); -webkit-box-shadow: 0 1px 2px rgba(0, 0, 0, 0.17); } .IRPP_button:active , .IRPP_button:hover { opacity: 1; transition: opacity 250ms; webkit-transition: opacity 250ms; } .IRPP_button .postImageUrl { background-position: center; background-size: cover; float: right; margin: 0; padding: 0; width: 30%; } .IRPP_button .centered-text-area { float: left; width: 70%; padding:0; margin:0; } .IRPP_button .ctaText { border-bottom: 0 solid #fff; color: #FFFFFF; font-size: 13px; font-weight: bold; letter-spacing: .125em; margin: 0; padding: 0; } .IRPP_button .postTitle { color: #2980B9; font-size: 16px; font-weight: 600; margin: 0; padding: 0; width: 100%; } .IRPP_button .ctaButton { background: #3498DB; color: #FFFFFF; border: none; border-radius: 3px; box-shadow: none; font-size: 14px; font-weight: bold; line-height: 26px; margin: 18px 14px 18px 14px; moz-border-radius: 3px; padding: 12px 0; text-align: center; text-decoration: none; text-shadow: none; webkit-border-radius: 3px; width: 80px; position: absolute; } .IRPP_button:hover .ctaButton { background: #2980B9; } .IRPP_button .centered-text { display: table; height: 86px; padding:0; margin:0; padding-left: 108px!important; top: 0; } .IRPP_button .IRPP_button-content { display: table-cell; margin: 0; padding: 0; padding-right: 10px; position: relative; vertical-align: middle; width: 100%; } .IRPP_button:after { content: “”; display: block; clear: both; } À lireSteam Greenlight : c’est bientôt fini !<div class="postImageUrl" style="background-image:url(
Dans tous les cas, c’est seulement si Steam estime que votre jeu a un potentiel de vente et correspond à leur “gage de qualité”, que vous aurez la chance de pouvoir vendre votre jeu sur la plateforme PC numéro un.
Mais cela ne sera pas gratuit. Steam se réserve le droit de percevoir 30% des revenus des ventes réalisées sur votre jeu s’il est proposé sur leur plateforme, sans compter évidemment les frais d’utilisations éventuels de leur moteur Source.
Cela peut rapidement représenter une perte massive de bénéfices pour les petits studios de développement, et cela freine forcément un petit peu plus la créativité de ces derniers, qui évoluent déjà dans une industrie favorisant les Goliath plutôt que les David. C’est là que Epic Games Store entre en scène.


Thursday January 01, 1970

La plateforme débarque en grandes pompes pour proposer sans sourciller une marge ridicule de 12% des revenus sur les ventes de vos jeux contre les fameux 30% de Steam.
Mais ce n’est pas tout ! En guise de cerise sur le gâteau, la société propose aux développeurs utilisant le moteur Unreal (appartenant à Epic) d’inclure les habituels 5% de marge lorsque le jeu est développé avec le moteur dans les 12% du Epic Games Store.
Les développeurs collaborant avec la plateforme auront donc, dans tous les cas de figures, la joie de profiter de 88% du chiffre d’affaire de leur jeu.  C’est un événement sans précédent dans l’industrie, et un tel changement risque même d’agiter les esprits.
Il ne serait pas étonnant d’entendre crier à la concurrence déloyale dans les chaumières.


Thursday January 01, 1970

Quoiqu’il en soit, un tel tarif saura assurer à Epic Games l’intérêt des développeurs pour leurs nouveaux projets, et nous espérons tous voir naître le jour Saint où de nouvelles licences ambitieuses seront lancées grâce aux libertés supplémentaires que semble vouloir offrir la plateforme. À la prochaine Epic Gamers !L’article Epic Games Store, un pas de géant pour les développeurs ! rédigé par Magmanium est issu de LightninGamer.


Thursday January 01, 1970

Tags: