Menu

Twitch – La fuite des cerveaux continue

0 Comment


Le département streaming d’Amazon a bien du mal à fidéliser ses stars
Cet été, la nouvelle avait fait grand bruit dans le monde du jeu vidéo et du streaming, Ninja, la star numéro 1 du live sur Twitch quittait le navire pour une exclusivité chez le concurrent Mixer. Si Microsoft, propriétaire de Mixer, avait signé un gros, gros chèque pour accompagner la transition, Tyler Blevins (le vrai nom de Ninja) avait surtout mis en avant l’accompagnement mis en place par Microsoft et critiqué la façon dont Twitch s’occupait de ses streamers, et l’impossibilité pour lui de véritablement développer la marque “Ninja” chez Twitch (mais entre nous, le chèque a dû compter pour quelque chose aussi…).
Cette fois-ci, c’est Shroud, autre star du streaming, ancien joueur pro sur CS: GO, qui quitte à son tour la plateforme d’Amazon pour rejoindre Ninja et Mixer. L’histoire ne dit pas si Microsoft a à nouveau cassé sa tirelire (ou disons, puisé un peu dedans) ou si Shroud a été séduit par l’accompagnement de Mixer tant vanté par Ninja (notre avis ? Le chèque.). C’est en tout cas une grosse prise pour Mixer puisque Michael “Shroud” Grzesiek, c’est plus de sept millions d’abonnés sur Twitch. Son arrivée sur Mixer a été saluée par Ninja himself, et rapidement suivie par un autre streamer très populaire en la personne de Cory “King Gothalion” Michael, joueur de Destiny qui venait de passer la barre du million de followers sur Twitch.
Shroud, ancien pro sur Counter Strike, et désormais ancien sur Twitch
Et parce que jamais deux sans trois, Jack “CouRage” Dunlop, qui streame du Fortnite à ses deux millions d’abonnés, membre de la très influente team eSports des 100 Thieves a lui aussi dit au revoir à Twitch pour signer en exclusivité avec YouTube Live.
.IRPP_kangoo , .IRPP_kangoo .postImageUrl , .IRPP_kangoo .imgUrl , .IRPP_kangoo .centered-text-area { min-height: 100px; position: relative; } .IRPP_kangoo , .IRPP_kangoo:hover , .IRPP_kangoo:visited , .IRPP_kangoo:active { border:0!important; } .IRPP_kangoo { display: block; transition: background-color 250ms; webkit-transition: background-color 250ms; width: 100%; opacity: 1; transition: opacity 250ms; webkit-transition: opacity 250ms; background-color: #eaeaea; } .IRPP_kangoo:active , .IRPP_kangoo:hover { opacity: 1; transition: opacity 250ms; webkit-transition: opacity 250ms; background-color: #eaeaea; } .IRPP_kangoo .postImageUrl , .IRPP_kangoo .imgUrl { background-position: center; background-size: cover; float: left; margin: 0; padding: 0; } .IRPP_kangoo .postImageUrl { width: 30%; } .IRPP_kangoo .imgUrl { width: 100%; } .IRPP_kangoo .centered-text-area { float: right; width: 70%; padding:0; margin:0; } .IRPP_kangoo .centered-text { display: table; height: 100px; left: 0; top: 0; padding:0; margin:0; } .IRPP_kangoo .IRPP_kangoo-content { display: table-cell; margin: 0; padding: 0 10px 0 10px; position: relative; vertical-align: middle; width: 100%; } .IRPP_kangoo .ctaText { border-bottom: 0 solid #fff; color: #2C3E50; font-size: 13px; font-weight: bold; letter-spacing: .125em; margin: 0; padding: 0; text-decoration: underline; } .IRPP_kangoo .postTitle { color: #000000; font-size: 16px; font-weight: 600; margin: 0; padding: 0; } .IRPP_kangoo .ctaButton { background-color: #eaeaea; margin-left: 10px; position: absolute; right: 0; top: 0; } .IRPP_kangoo:hover .imgUrl { -webkit-transform: scale(1.2); -moz-transform: scale(1.2); -o-transform: scale(1.2); -ms-transform: scale(1.2); transform: scale(1.2); } .IRPP_kangoo .imgUrl { -webkit-transition: -webkit-transform 0.4s ease-in-out; -moz-transition: -moz-transform 0.4s ease-in-out; -o-transition: -o-transform 0.4s ease-in-out; -ms-transition: -ms-transform 0.4s ease-in-out; transition: transform 0.4s ease-in-out; } .IRPP_kangoo:after { content: “”; display: block; clear: both; } À lire :Hearthstone – Le champion du monde est… une championne !
YouTube, justement, n’a jamais réussi à vraiment s’installer sur le segment malgré la mise en place d’outils dédiés via YouTube Gaming, depuis refondu dans la plateforme YouTube générale, comme un aveu d’échec. Cependant, il se pourrait bien que le leader mondial de la vidéo en ligne soit le grand gagnant de cette guerre du streaming. En effet, beaucoup de streamers finissent par poster leurs vidéos sur YouTube, qui fait alors office de replay, et leur permet de générer un peu plus de revenu sans que cela ne leur demande plus de travail (la vidéo est enregistrée pendant le live, il n’y a qu’à la poster…), apportant autant de vues supplémentaire à YouTube via les efforts consentis par les concurrents… The Verge donne ainsi l’exemple du streamer Turner « Tfue » Tenney, qui possède sept millions de followers sur Twitch et la chaîne active la plus suivie en ce moment sur la plateforme, et a dans le même temps plus de onze millions d’abonnés sur sa chaîne YouTube, où il poste régulièrement des vidéos de ses live Twitch…
Pas (encore) d’inquiétude pour Twitch cependant, qui regarde tout cela du haut de ses deux milliards et demi (!!) d’heures de contenu vu sur l’année, loin, très loin, devant tout le monde (90 millions d’heures vues annuellement par exemple sur Mixer).
L’article Twitch – La fuite des cerveaux continue rédigé par n1co_m est issu de LightninGamer.


Thursday January 01, 1970

Tags: