Menu

Preview Biomutant – La bonne surprise de la PGW

0 Comment


Après des apparitions remarquées lors des différentes présentations de ces dernières années, nous avons enfin eu la chance de réaliser une preview du jeu Biomutant sur le stand THQ Nordic.
Une fable kung fu sur fond de toile post-apo. Une envie de kamoulox nous glisse des lèvres tant la proposition de THQ Nordic semble incongrue. Et pourtant, depuis la Gamescom 2017 où le jeu a été présenté pour la première fois, il semblerait que l’ensemble soit non seulement original, mais aussi cohérent dans ses promesses et ses intentions. Dissimulé -presque- dans un espace presque intime par la taille au sein de la PGW 2019, nous avons pu, après un peu d’attente, nous essayer à ce véritable pari de la part du studio autrichien, dont nous vous contons d’ailleurs l’histoire ici :
.IRPP_kangoo , .IRPP_kangoo .postImageUrl , .IRPP_kangoo .imgUrl , .IRPP_kangoo .centered-text-area { min-height: 100px; position: relative; } .IRPP_kangoo , .IRPP_kangoo:hover , .IRPP_kangoo:visited , .IRPP_kangoo:active { border:0!important; } .IRPP_kangoo { display: block; transition: background-color 250ms; webkit-transition: background-color 250ms; width: 100%; opacity: 1; transition: opacity 250ms; webkit-transition: opacity 250ms; background-color: #eaeaea; } .IRPP_kangoo:active , .IRPP_kangoo:hover { opacity: 1; transition: opacity 250ms; webkit-transition: opacity 250ms; background-color: #eaeaea; } .IRPP_kangoo .postImageUrl , .IRPP_kangoo .imgUrl { background-position: center; background-size: cover; float: left; margin: 0; padding: 0; } .IRPP_kangoo .postImageUrl { width: 30%; } .IRPP_kangoo .imgUrl { width: 100%; } .IRPP_kangoo .centered-text-area { float: right; width: 70%; padding:0; margin:0; } .IRPP_kangoo .centered-text { display: table; height: 100px; left: 0; top: 0; padding:0; margin:0; } .IRPP_kangoo .IRPP_kangoo-content { display: table-cell; margin: 0; padding: 0 10px 0 10px; position: relative; vertical-align: middle; width: 100%; } .IRPP_kangoo .ctaText { border-bottom: 0 solid #fff; color: #2C3E50; font-size: 13px; font-weight: bold; letter-spacing: .125em; margin: 0; padding: 0; text-decoration: underline; } .IRPP_kangoo .postTitle { color: #000000; font-size: 16px; font-weight: 600; margin: 0; padding: 0; } .IRPP_kangoo .ctaButton { background-color: #eaeaea; margin-left: 10px; position: absolute; right: 0; top: 0; } .IRPP_kangoo:hover .imgUrl { -webkit-transform: scale(1.2); -moz-transform: scale(1.2); -o-transform: scale(1.2); -ms-transform: scale(1.2); transform: scale(1.2); } .IRPP_kangoo .imgUrl { -webkit-transition: -webkit-transform 0.4s ease-in-out; -moz-transition: -moz-transform 0.4s ease-in-out; -o-transition: -o-transform 0.4s ease-in-out; -ms-transition: -ms-transform 0.4s ease-in-out; transition: transform 0.4s ease-in-out; } .IRPP_kangoo:after { content: “”; display: block; clear: both; } À lire :Biomutant – L’histoire d’un petit qui devient grand
Après un écran titre jouant légèrement avec les codes de la VR (sans être un jeu VR) nous arrivons directement à l’étape de création de personnage dans lequel chaque modification est tournée de sorte à faire croire à une modification génétique, plutôt qu’un choix arbitraire de taille et de forme. Intelligent. Et outre les nombreux détails physique de notre rongeur, vous pourrez aussi en modifier les compétences, à l’aide d’un cercle de compétence, ou l’on peut placer librement le curseur, nous permettant de choisir entre différentes caractéristiques dominantes comme la force, ou le charisme. Chacun des vos choix se verra directement intégré à une lecture claire des conséquences sur les statistiques visible sur la droite de l’écran (voir visuel ci-dessous).  Une fois la customisation génétique terminée, l’essai commence.


Thursday January 01, 1970

Nous nous retrouvons maintenant à la tête d’un véhicule volant d’apparence semblable à un dirigeable, hélas très vite harponné par un ennemi situé en contrebas, nous forçant à entrer pied à l’étrier dans un monde coloré, mêlant comme promis les codes des fables et du post-apo.
Pour cette démo, point de tutoriel, ce qui pourrait paraître de prime abord dommageable, mais qui se révèle assez rapidement oubliable, car Biomutant est un jeu réellement clair et accessible dans ses commandes. Alors que la gâchette droite nous permettra de tirer à distance sur nos ennemis, d’autres touches nous permettront d’attaquer au corps à corps, d’attraper nos ennemis afin de s’en servir comme bouclier “humain” ou encore de réaliser des esquives réellement surprenantes et différentes selon le type d’ennemi rencontrés, rappelant par moment les sauts et les passages entre les jambes de Batman dans la trilogie des Arkham.
Un arrière goût de sixième sens sauce Batman/Spiderman
Les phases de combat, même au départ, sont diversifiées, et les différents protagonistes semblent réagir à un écosystème cohérent et avec suffisamment de liant pour croire à un monde ayant sa propre vie. Vous verrez parfois les ennemis se taper entre eux, ou alors se diviser suite à la libération d’un loup géant enchaîné, vous permettant de vous faufiler sur le champ de bataille avec agilité (ou force, c’est selon) afin d’occire vos ennemis avec punch.
Biomutant surprend aussi par le mélange des genres, avec notamment un narrateur extérieur, directement importé des codes de la Fable, et sortant quelques punchlines pour le joueur lorsque celui-ci encaisse un sale coup, ou réalise un belle frappe en plein visage. Le narrateur revient d’ailleurs de manière récurrente et bienvenue et apporte un vrai côté idyllique et presque humoristique au jeu, un peu comme Whiplash en son temps sur PS2.
Le titre tient donc pour l’instant ses promesses, avec comme annoncé précédemment des genres qui combinent bien, et qui offrent une vraie proposition novatrice dans le monde du JV, par le fond, et par la forme.
Robot VS Wild
Avec sa palanquée de véhicules customisables, son crafting d’armes, et ses arbres de skills, nul doute que le jeu terminé saura trouver son public lors de sa sortie, et pourquoi pas prouver, qu’il vaut bien mieux prendre son temps pour sortir un jeu de bonne facture, plutôt que de rusher, et se vautrer face contre terre.


Thursday January 01, 1970

Nous attendons désormais de pied ferme ce jeu pour 2020 afin de profiter pleinement de ce qui aura été la belle surprise de cet PGW 2019, et pourquoi pas d’ailleurs le précommander maintenant afin de bénéficier d’une édition collector de qualité.


Thursday January 01, 1970

 
L’article Preview Biomutant – La bonne surprise de la PGW rédigé par Luynan est issu de LightninGamer.

Tags: